Vivons la Charente

Manifeste

VIVONS LA CHARENTE
POUR UN NOUVEAU MODÈLE SOCIAL, ÉCOLOGIQUE ET
DÉMOCRATIQUE

Depuis plus d’un an, le monde entier est confronté à une pandémie meurtrière (plus de 3 Millions de morts) qui a mis encore un peu plus en évidence les défaillances de notre société en même temps qu’elle marque l’entrée dans une époque nouvelle, traversée de risques liés au réchauffement climatique amplifiés par un capitalisme financiarisé qui nous rend extrêmement vulnérables. Devant cette situation, nous devons prendre conscience de l’impasse dans laquelle nous sommes et mettre en place un nouveau système plus juste socialement, plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité, plus économe en énergie et en ressources naturelles.  Si nous n’en sommes pas capables, demain, les mêmes causes produiront les mêmes effets.

Read More

Aussi devant cette urgence, nous nous engageons dans notre mandat d’élu(e) départemental(e) à tirer tous les enseignements pour corriger nos fragilités d’aujourd’hui et préparer dès maintenant le passage vers un nouveau modèle de vivre ensemble.

Chacun.e d’entre nous, à son échelle, peut contribuer à ce changement de cap indispensable.Notre collectif « Vivons la Charente, la gauche unie » veut construire une Charente solidaire, innovante et qui protègera ses habitant.e.s et ses territoires.

La Charente bénéficie d’un environnement et d’un climat exceptionnels sur lesquels son économie repose en partie. La production agricole associée à la filière agro-alimentaire et le tourisme sont ainsi deux moteurs de développement économique que la Charente doit soutenir pleinement. Cependant, notre département est directement impacté par le changement climatique (+ 1,2° et  -5% de précipitations à l’horizon 2030 par rapport à la moyenne 1971-2000, + 1,8°C et – 10% de précipitations à l’horizon 2050). Il doit donc sans tarder adapter ses modes de vie et de production au climat de demain. Dans le même temps, la Charente dispose d’atouts évidents pour devenir un territoire modèle de la transition écologique et énergétique.

La Charente n’est pas épargnée par la crise économique et sociale issue de la pandémie. Mais, grâce aux atouts de nos territoires, nous mènerons une nouvelle bataille pour l’emploi en lien avec nos partenaires, en mobilisant et expérimentant tous les leviers à notre disposition, en soutenant le développement économique, en accompagnant de manière plus efficace tous les bénéficiaires du RSA, en renforçant les coopérations autour des missions locales et en mettant en place de nouveaux dispositifs (emplois verts non délocalisables, revenu de base pour les plus jeunes…).

Dans un département rural comme la Charente, assurer aux charentais.e.s  le droit à la mobilité, est pour nous une priorité. Pour cela, nous soutiendrons le développement de transports collectifs propres à des prix accessibles par tous, comme la création de pôles d’échange multimodaux. Il nous faudra également sortir du « trop de camions » et du « tout voiture », en développant des solutions de mobilité, par le fer, le covoiturage, les pistes cyclables, les garages solidaires… Assurer à tous les charentais.e.s le droit à la mobilité, c’est aussi favoriser l’accès à l’emploi, à la culture et aux loisirs.

Depuis le déclenchement de l’épidémie de Covid-19 et la mise sous confinement du pays, les élu.e.s locaux jouent un rôle essentiel pour pallier les carences nationales en matière de protections sanitaires, mais aussi pour intervenir, en urgence, dans tous les domaines de leurs compétences. Nous voulons pour la Charente que les élus locaux restent à l’avant-garde. Aussi, nous viendrons en appui aux communes, aux communautés de communes et d’agglomérations en soutenant leurs projets, dans une stratégie de développement durable et équilibré du territoire. Nous mettrons à leur disposition, suffisamment en amont, l’expertise, l’ingénierie, les conseils nécessaires pour qu’émergent des projets de qualité.

Dans le champ de l’éducation, dans le cadrede ses missions obligatoires essentielles en faveur des collèges et des collégien.ne.s, nous lutterons contre l’illettrisme, véritable fléau. Nous faciliterons l’accès aux fonds sociaux, assurerons l’égalité numérique de tous les élèves, mettrons en place un budget participatif collégien ainsi qu’une restauration collective de qualité, à base de produits frais majoritairement locaux et bio grâce notamment à la création de la légumerie départementale. Nous généraliserons également la rénovation thermique et énergétique et la végétalisation des bâtiments.

Dans le champ du sport, nous voulons miser sur la carte des activités de pleine nature. En lien avec tous les acteurs locaux dont les associations, nous construirons une réelle politique sportive départementale en mettant particulièrement en avant les sports féminins.  Le sport est un levier de cohésion sociale, d’intégration, d’éducation, de bien-être, d’émancipation et de citoyenneté. Notre ambition est de faire en sorte que chaque charentais.e puisse pratiquer le sport de son choix.

Dans le champ de la culture, nous soutiendrons les structures que l’actuelle gouvernance a mises à mal ainsi que tous les acteurs dont le travail est si important pour que nos vies aient du sens. Nos associations culturelles charentaises sont aujourd’hui en grande difficulté à cause de la pandémie de COVID 19. Or, la culture et le sport sont des sources essentielles d’épanouissement personnel et de mieux-vivre ensemble. Plus que jamais, le département les soutiendra comme il engagera un partenariat renforcé avec les communautés de communes pour une politique culturelle forte en matière de création et de diffusion au plus près des territoires. Nous ferons en sorte que la loi sur les droits culturels soit efficiente en Charente et que la culture de chacun.e soit soutenue et valorisée.

Dans le champ des protections collectives, nous souhaitons mettre en place une politique de santé publique ambitieuse carchaque charentais.e doit avoir accès à des soins de qualité. Le département est l’échelon pertinent pour organiser le maillage du réseau de soins. Aider les plus fragiles sera toujours notre priorité. Chaque famille touchée par le handicap de l’un des siens doit pouvoir trouver une solution adaptée. Nous voulons également mieux accompagner les personnes en perte d’autonomie, à leur domicile ou en établissement mais aussi mieux soutenir les mineur.e.s non accompagné.e.s quand ils arrivent en Charente.  Par ailleurs, que l’on habite en ville ou en campagne chaque famille charentaise doit avoir la possibilité de trouver facilement un mode de garde pour ses enfants. Aujourd’hui trop de parents en Charente, notamment des mères célibataires, sont contraints d’interrompre leur activité ou refuser un emploi faute d’un mode de garde adapté. Enfin, nous souhaitons mettre en place un dispositif ambitieux pour l’accompagnement des victimes de violences familiales.

Dans le domaine touristique, nous pensons par exemple, que la Charente devrait se rapprocher davantage de la Dordogne pour construire des « passerelles de la préhistoire » (du paléolithique au néolithique…). Nous devons aussi mettre mieux en valeur notre patrimoine roman si riche, nos lieux de mémoire, et développer une politique des jardins. Par ailleurs, nous aurons à cœur de travailler avec la Charente-Maritime en vue de faire classer le fleuve Charente au titre de « Grand site de France » et ainsi préserver durablement, son histoire, ses paysages exceptionnels et mieux accueillir le public. Nous ferons en sorte que notre département devienne une destination clé du tourisme vert.

Enfin, dès les tous premiers mois de la mandature, nous poserons les bases d’une réorganisation nécessaire du fonctionnement du département en associant les charentaise.s aux décisions qui les concernent. Le développement de la démocratie constructive et continue au sein de l’institution permettra de rendre l’action publique plus efficace en mobilisant l’intelligence collective des citoyen.n.e.s et des acteurs des territoires.Nous nous engageons également à une réduction du train de vie de l’institution et plus de transparence, avec un.e président.e du département qui ne cumulera pas plus d’une fonction exécutive.

Toutes ces transformations ne se feront pas sans vous, sans votre inventivité, sans votre engagement, sans vos contributions qui permettront d’enrichir notre programme.

Nous avons besoin de vous, de votre soutien, pour mettre en œuvre notre projet de transformation sociale, écologique et démocratique.

Aussi rejoignez- nous pour nous aider à faire vivre la Charente, une Charente solidaire, innovante et protectrice.

Nous comptons sur vous, comme vous pouvez compter sur nous.

Nos objectifs et engagements

Face à l’urgence sanitaire et sociale, à l’urgence climatique, la gauche unie en Charente mesure les responsabilités que sont les siennes. Elle veut tracer une nouvelle voie pour que vos vies, nos territoires, notre département, s’inscrivent demain dans un projet de société durable, ambitieux, partagé par toutes et tous.

Agir pour la mutation énergétique et écologique
  • Protéger la biodiversité
    • Prendre soin de la biodiversité, c’est prendre soin de nous-mêmes !
      Aussi, nous protégerons le monde vivant, les espaces naturels pour garantir l’équilibre fragile de notre écosystème.
      Nous préserverons la qualité des sites et des paysages pour que notre département devienne un département « nature » où il fait bon vivre. Nous créerons un service dédié au sein du Conseil Départemental « biodiversité et aménagement du territoire ».
  • Réduire notre empreinte carbone
    • Enjeu majeur du XXIème siècle, pour lutter contre le réchauffement climatique, nous devons réduire de façon drastique notre empreinte carbone.
      Aussi, nous impulserons une politique volontariste, plus particulièrement en matière de rénovation énergétique des bâtiments, de développement des énergies renouvelables, de maîtrise du trafic routier (moins de camions en transit sur nos routes)…
  • Développer un urbanisme durable
    • Notre département est considéré comme un département rural. C’est un atout. Il ne faut donc pas chercher en matière d’urbanisme, à reproduire « la ville à la campagne » mais plutôt à préserver, valoriser l’identité, les spécificités de nos communes.
      Pour y parvenir, nous soutiendrons le développement d’un urbanisme sobre et durable. Nous inventerons de nouveaux modèles de vivre ensemble.
  • Objectif zéro déchet / réutiliser / réparer / recycler / composter / réemployer

    • Tendre vers le zéro déchet sera notre objectif en lien avec toutes les structures de l’économie circulaire et les charentais qui de plus en plus veulent relever ce défi.
      Mieux consommer, jeter moins, recycler, réemployer… pour un département exemplaire, telle est notre ambition. Nous chercherons à ce que le Conseil Départemental soit une collectivité exemplaire « Zéro déchet ».
  • Soutenir une agriculture durable, respectueuse de l’environnement et pourvoyeuse d’emplois non délocalisables
    • Produire et consommer autrement, tel est l’enjeu de notre société.
      L’agriculture est au cœur de nombreux grands défis : sortir des produits phytosanitaires, faire face aux aléas climatiques de plus en plus fréquents, à la perte de la biodiversité, à la raréfaction de l’eau.
      Nous
      soutiendrons nos agriculteurs pour les aider, les accompagner à changer de modèle afin qu’ils puissent vivre de leur métier et répondre aux attentes des consommateurs, dans un souci de préservation du monde vivant, de souveraineté et de sécurité alimentaire.  Nous installerons des maraîchers bio sur les terrains de la « gare bis à Asnières Sur Nouère » et nous créerons une légumerie départementale pour alimenter en circuits courts les cantines des collèges, EPHAD…
Renforcer les protections collectives
  • Garantir un logement décent pour tous
    • Nous intensifierons nos politiques en matière de lutte contre le mal-logement afin que chacun puisse trouver un logement décent et de qualité conforme à ses besoins et à ses ressources, pour que personne ne se retrouve sans domicile fixe.
  • Lutter contre l’exclusion numérique
    • Nous lutterons contre l’exclusion numérique en lien avec les acteurs locaux pour mieux accompagner et former les utilisateurs d’internet.
  • Faire de la bataille pour l’emploi, une priorité
    • La Charente ne sera sans doute pas épargnée par la crise économique qui succèdera à la crise sanitaire.
      Aussi, nous mobiliserons et expérimenterons tous les leviers à notre disposition, en lien avec l’Etat, la Région, les missions locales, les Communautés de Communes (compétentes en matière économique) pour mener la bataille pour l’emploi. Nous accompagnerons de manière efficace les bénéficiaires du RSA, les chantiers d’insertion avec une attention particulière à la situation des familles monoparentales et des jeunes sans emploi (expérimentation des emplois verts et du revenu de base pour les 18 – 25 ans).
  • Protéger et accompagner nos ainés 
    • Nous voulons permettre à tous les séniors charentais d’avoir une vie active et épanouissante. Nous soutiendrons davantage les aidants et les associations portant des projets vecteurs d’inclusion pour les personnes âgées (logement, transport, culture…).
      Nous accompagnerons mieux les personnes âgées en perte d’autonomie, à leur domicile ou en établissement.
  • Garantir le droit à la santé pour tous et faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap
    • Notre département est durement frappé par la désertification médicale.
      Aussi, nous mettrons en place une politique de santé publique ambitieuse car chaque charentais doit pouvoir avoir accès à des soins de qualité. Nous encouragerons aussi les initiatives numériques en matière de consultation médicale. Pour les personnes en situation de handicap, aucune famille ne doit rester sans solution d’accompagnement ou d’accueil, ce sera notre priorité. Nous demanderons la mise à disposition d’accompagnants (AESH) pour les élèves en situation de handicap afin de leurs permettre une scolarité normale.
  • Assurer à toutes les familles charentaises l’accès à un mode de garde
    • Que l’on habite en ville ou en campagne, chaque parent charentais (dont les familles monoparentales) doit avoir la possibilité de trouver facilement un mode de garde pour son ou ses enfants. Aussi, nous améliorerons la formation et le suivi des assistantes maternelles. Nous accompagnerons les porteurs de projets de Maisons d’Assistantes Maternelles. Nous mettrons en place un moyen de garde d’enfants en horaires décalés.
  • Rendre plus efficaces les dispositifs de la protection de l’enfance
    • Nous rendrons plus efficace les dispositifs de la protection de l’enfance. Nous aiderons davantage les enfants placés devenus adultes afin qu’ils ne soient pas « lâchés dans la nature » à 18 ans. Nous voulons mieux soutenir les mineurs non accompagnés dès leur arrivée en Charente.
  • Mettre en place un dispositif d’accompagnement des victimes de violences familiales
    • Malheureusement notre département voit augmenter le nombre des violences intra-familiales. Nous voulons mieux appréhender cette question dans sa globalité, ses origines. Nous souhaitons également pouvoir améliorer les réponses d’urgence apportées aux victimes en matière de protection et nous travaillerons en ce sens avec tous les acteurs concernés.
Soutenir nos territoires
  • Soutenir les collectivités
    • Nous viendrons en appui aux communes et aux communautés de communes en soutenant directement leurs projets, dans une stratégie de développement durable et équilibré du territoire. Nous souhaitons apporter aux collectivités, suffisamment en amont, conseils en matière d’ingénierie pour leurs permettre d’être à la hauteur des enjeux afin d’élaborer des projets qualitatifs prenant mieux en compte les questions environnementales, sociales, énergétiques et liées aux mobilités…Concernant le déploiement de la fibre optique porté aujourd’hui par Charente Numérique, nous chercherons avec les opérateurs privés, à réduire la facture pour les communes et les communautés de communes.
  • Faire des mobilités un droit réel
    • Assurer aux charentais le droit à la mobilité, c’est favoriser l’accès à l’emploi, à la culture, aux loisirs.
      Pour cela, nous défendrons le train (Ligne Angoulême Limoges), la reconnaissance de la gare d’Angoulême avec une offre de transport à la hauteur (TGV et TER). Nous développerons des moyens de transport collectif propres comme le covoiturage (sites multimodaux), pistes cyclables… Il nous faudra également sortir du « tout voiture » et du « trop de camions » !
Promouvoir l’éducation, la culture et le sport
  • Garantir à la jeunesse les conditions de sa réussite et de son bien-être
    • Nous engagerons une politique forte pour lutter contre l’illettrisme et l’échec scolaire. Nous faciliterons l’accès aux fonds sociaux, assurerons l’égalité numérique, et mettrons en place un budget participatif collégiens.
      Nous simplifierons l’accès aux entreprises pour les jeunes en recherche de stages, dans le cadre de leur formation.
      Nous mettrons en place une nouvelle aide en faveur des jeunes charentais de 15 à 18 ans disposant de ressources modestes pour financer leur apprentissage de la conduite.
      Nous mettrons en place une restauration collective de qualité dans les collèges, à base de produits frais et bio ainsi qu’un plan départemental d’éducation nutritionnelle pour moins gaspiller, mieux manger et mieux bouger pour lutter contre le fléau de l’obésité chez les jeunes.
  • Faire de l’enseignement supérieur un outil majeur au service du développement local
    • Nous lancerons une concertation avec le monde enseignant concernant l’annonce faite de l’arrivée de nombreuses écoles privées dans le but d’organiser une offre complémentaire et non concurrentielle et pour que les étudiants modestes puissent accéder aux formations supérieures.
      Nous réfléchirons avec les étudiants aux moyens à mettre en œuvre afin de faciliter leur vie quotidienne (mobilités, logement, culture, sport…).
  • Promouvoir la culture partout, pour tous
    • Nos associations culturelles et sportives charentaises sont en difficultés au regard de la crise sanitaire. Or, la culture et le sport sont des sources essentielles d’épanouissement personnel et de mieux vivre ensemble. Plus que jamais, nous soutiendrons fortement les acteurs culturels et sportifs en créant par exemple, un chèque sport, théâtre et musique pour les jeunes résidant en Charente de 6 à 17 ans. Nous engagerons un partenariat renforcé avec les communautés de communes et d’agglomération pour une politique culturelle forte en matière de création et de diffusion au plus près des territoires.
      Nous mettrons également en œuvre un Salon départemental pour valoriser les métiers d’artisanat d’art comme nous mettrons à disposition des artistes qui le souhaitent, un lieu partagé ouvert au public favorisant la création, la transmission, la formation, les expositions…
  • Promouvoir le sport partout, pour tous
    • Notre soutien ira aux clubs et sportifs de haut niveau mais aussi aux structures et associations des territoires pour que chaque charentais puisse pratiquer en proximité le sport de son choix.
      Un français sur quatre s’adonne aux sports de nature, nous souhaitons que notre département développe bien davantage les activités de pleine nature. Nous construirons une réelle politique sportive départementale en mettant particulièrement en avant les sports féminins.
Valoriser les patrimoines charentais
  • Valoriser notre patrimoine paysager, cultuel, mémoriel … 
    • Notre patrimoine charentais est très riche qu’il soit paysager, cultuel, mémoriel, etc. Aussi, nous souhaitons, l’entretenir, le protéger, le valoriser de toutes les manières possibles, y compris les ressources numériques, et grâce à un partenariat intelligent, construit plus particulièrement avec l’Architecte des Bâtiments de France et les collectivités. Nous viendrons également en aide aux communes pour restaurer le patrimoine vernaculaire qui caractérise notre culture, notre histoire, les pratiques locales.  Et pourquoi pas un festival aussi populaire que « les nuits romanes » ?
  • Donner une vraie identité touristique à la Charente 
    • Il est trop commun d’entendre « les Charentes » pour parler de notre département, ce qui porte à dire que nous n’avons pas d’identité réelle alors que pourtant notre département porte le nom du Fleuve qui le traverse.
      Aussi, nous pensons qu’au titre de son histoire, de la qualité et l’ambiance de ses paysages, de ses méandres, le Fleuve Charente doit obtenir son inscription au titre de « Grand Site de France » comme c’est le cas pour l’estuaire de la Charente Arsenal de Rochefort classé 21ème Grand Site de France depuis 07/2020. Nous engagerons une démarche dans ce sens comme nous souhaitons travailler pour obtenir la labellisation « département fleuri » en offrant un environnement paysager de qualité.
      Nous voulons que la Charente devienne un département « nature » et qu’il construise des passerelles   plus particulièrement avec nos voisins dont la Dordogne.
Optimiser le fonctionnement du Département
  • Instaurer une nouvelle gouvernance
    • Dès les tous premiers mois après l’élection nous poserons les bases d’une réorganisation du fonctionnement du département en revoyant les champs des commissions, en évaluant systématiquement nos politiques et en ayant un souci de prospective pour penser la Charente de demain. Pour se consacrer à temps plein à la Charente, notre président.e du Département ne cumulera pas plus d’une fonction exécutive.
  • Rapprocher les services des territoires
    • Nous souhaitons pratiquer une politique sociale de proximité pour que chaque charentais ne puisse plus ignorer ses droits. Nous orienterons et accompagnerons l’usager, dans chacune de ses démarches selon ses demandes et ses besoins. Pour y parvenir, nous créerons des « maisons du département », véritables outils de cohésion territoriale.
  • Faire vivre la démocratie au quotidien
    • Nous associerons les citoyen-ne-s aux décisions qui les concernent en développant la démocratie continue pour permettre de rendre l’action publique plus efficace.

Notre équipe

ANGOULÊME-1
Hélène GINGAST
Patrick MARDIKIAN
ANGOULÊME-2
Béatrice PAILLER
Jacques NICOLAS
ANGOULÊME-3
Alexia PORTAL
Christophe DUHOUX
BOËME-ÉCHELLE
Célia HÉLION
Michel CARTERET
BOIXE-ET-MANSLOIS
Nicole BONNEFOY
Pierre-Hermann MUGNIER
CHARENTE-BONNIEURE
Sandrine PRÉCIGOUT
Fabrice POINT
CHARENTE-CHAMPAGNE
Claudy VOUHÉ
Laurent RATAT
CHARENTE-NORD
Agnès BAUDRILLART
Geoffroy DUDOUIT
CHARENTE-SUD
Nadine RISSER
Jacques MERCIER
CHARENTE-VIENNE
Jeanine DUREPAIRE
Philippe BOUTY
COGNAC-1
Marianne REYNAUD
Noé BRUNA
COGNAC-2
Marilyne PODTIAGUINE
Mehdi CHAOUA
GOND-PONTOUVRE
Maryline VINET
Thibaut SIMONIN
JARNAC
Stéphanie PAYEN
Jérôme ROYER
LA COURONNE
Fabienne GODICHAUD
Jean-François DAURÉ
TOUVRE-ET-BRACONNE
Fatna ZIAD
Michel BUISSON
TUDE-ET-LAVALETTE
Nelly VERGEZ
Patrick GALLES
VAL-DE-NOUÈRE
Isabelle MOUFFLET
Michel GERMANEAU
VAL-DE-TARDOIRE
Michaël CANIT
Marie PRAGOUT
ANGOULÊME-1
Hélène GINGAST

50 ans
Demeurant à Fléac
Mariée, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Discothécaire dans une médiathèque publique (Région parisienne)
  • Documentaliste au Ministère de la Défense (Paris)
  • Documentaliste (Angoulême)

Parcours politique 

  • De 2014 à 2020 : Maire adjointe de Fléac
  • Depuis 2020 : Maire de Fléac

Vie associative 

  • Association des parents d’élèves
Patrick MARDIKIAN

55 ans
Demeurant à Angoulême
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Gérant de société

Vie associative 

  • Président d’un club de football
  • Vice Président du Centre de formation omnisports et professionnelle
  • Secrétaire de l’association Musiques Métisses
  • Trésorier de l’association des Charentais de Paris
  • Trésorier adjoint de l’Office de Tourisme du Pays d’Angoulême
  • Cofondateur du Film Francophone d’Angoulême
Je suis heureuse de m’engager dans cette campagne aux côtés de Patrick Mardikian sur le canton d’Angoulême 1 au sein de l’équipe “Vivons La Charente, la gauche unie 2021” et d’être l’une des membres de ce beau quatuor que nous formons avec nos remplaçants, Amélie Peytour et Stéphane Calvet. Je suis aussi très fière d’appartenir à ce groupe d’union relié par un bel esprit de cohésion et de cohérence, je suis certaine que notre projet apportera le meilleur pour le département de la Charente. Nous saurons relever les défis qui s’annoncent en ce contexte de pandémie qu’ils soient d’ordre social ou environnemental.
En acceptant d’être candidate, et si je suis élue, je pourrai encore plus affirmer ce que je suis, ce que je porte aujourd’hui en tant que maire de Fléac. J’ai à cœur d’exercer mes fonctions avec pragmatisme, humilité et bienveillance. L’écoute et la proximité active constituent le socle de mon action, j’ai aussi le souci d’agir pour créer du lien, décloisonner et reconnecter les citoyennes et citoyens à la vie politique locale.
Hélène GINGAST 

Depuis toujours, je suis porté par la pensée humaniste et aujourd’hui, plus que jamais, je suis convaincu qu’il est primordial de replacer la personne au cœur des choix politiques et au-dessus de toutes les autres valeurs. Je souhaite aider à ce que chacun, quelque soit son origine ou sa situation, puisse s’intégrer, s’épanouir et trouver sa place dans la société.
J’ai la volonté d’incarner une nouvelle façon de faire de la politique pour être dans la capacité à prendre des décisions au nom de l’intérêt général, au nom de l’intérêt du territoire, au nom de l’intérêt du citoyen.
Cette notion fondamentale est clairement annoncée dans le message du groupe « Vivons la Charente » de la gauche unie et c’est dans cet esprit que je fais le choix d’aller encore plus loin dans mon engagement citoyen en présentant ma candidature à l’élection départementale 2021 dans le canton d’Angoulême 1 en équipe avec Hélène Gingast, maire de Fléac et nos remplaçants, Amélie Peytour et Stéphane Calvet.
Né à Angoulême, j’y ai vécu toute mon enfance et adolescence au cœur du quartier Saint Martin. Après des expériences professionnelles réussies à New York, Dakar et Paris, je suis revenu dans ma ville natale il y a 25 ans pour cofonder mon premier festival, Les Gastronomades, et créer ma société de communication.
J’ai de très nombreuses et fortes attaches dans ce territoire que je connais parfaitement.
J’ai pu, durant toutes ces années, participer à la vie associative dans différents domaines : président d’un club de football, vice-président du Centre de formation omnisports et professionnelle, d’un comité de quartier, d’un incubateur de leaders citoyens Angoulême-Cognac, de l’association des entreprises de l’image, secrétaire de l’association du Festival Musiques Métisses, trésorier de l’association des Charentais de Paris, trésorier adjoint de l’Office de Tourisme du Pays d’Angoulême, … Je suis également le cofondateur du Film Francophone d’Angoulême, ma seconde création. Mes activités professionnelles me conduisent à travailler à travers tout le département avec les élus de nombreuses communes et CDC ; le monde économique, de l’artisanat, agricole et viticole ; toutes les structures et équipements culturels ainsi que le monde éducatif.
C’est pour ce beau département que je souhaite mettre toute mon expérience à profit. Etre innovant pour une Charente performante et bienveillante.
Patrick MARDIKIAN 

Suivez-nous sur Facebook : Hélène Gingast – Patrick Mardikian – Canton Angoulême 1

ANGOULÊME-2
Béatrice PAILLER

54 ans
Demeurant à Angoulême
En concubinage, 1 enfant

Parcours professionnel 

  • Secteur du tourisme et de l’hôtellerie
  • Industrie viticole
  • Milieu médical
  • Administratrice au FRAC Poitou-Charentes

Vie associative 

  • Investie dans une association d’éducation à la nature
  • Responsable dans une organisation syndicale
Jacques NICOLAS

52 ans
Demeurant à Touvre
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Violoncelliste
  • Concertiste
  • Professeur au Conservatoire de Grand Angoulême

Vie associative 

  • Elu représentant du personnel des instances de Grand Angoulême
  • Membre d’associations environnementales
  • Secrétaire du Groupe Local de l’Angoumois

 

J’ai grandi en Charente-Maritime, mais c’est en Charente que j’ai construit ma vie d’adulte. Je m’y suis installée il y a une trentaine d’années, et c’est à Angoulême que je réside actuellement avec mon compagnon et notre fille.
Au cours de mon activité professionnelle, j’ai travaillé dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, l’industrie viticole ainsi que dans le milieu médical.
Aujourd’hui, je suis administratrice dans une association culturelle située à Angoulême.
J’ai des responsabilités dans une organisation syndicale que je représente dans différents organismes paritaires. Je suis également investie dans une association d’éducation à la nature. Ma volonté d’agir pour l’intérêt général m’a naturellement amenée à adhérer à Europe Écologie-Les Verts dès 2009.
La pandémie qui paralyse le monde révèle désormais la vulnérabilité de l’actuel modèle de développement. Elle prouve que ce modèle est condamné et qu’il nous condamnera si nous ne le changeons pas.
Comme le défendent Bernard Stiegler et le collectif Internation dans une publication récente : « en ces temps de graves périls, il nous faut bifurquer : il n’y a pas d’alternative ».
Nous avons besoin d’un changement radical de manière de penser le monde économique et social qui considère la question de l’urgence climatique comme point cardinal guidant l’ensemble des politiques publiques, et qui ne laisse personne au bord du chemin.
Je souhaite, aux côtés de Jacques Nicolas, agir localement et collectivement, pour renforcer les liens de solidarités notamment entre les générations, garantir l’accès à l’hébergement, la santé à toutes les populations, lutter contre la pauvreté, promouvoir la diversité culturelle, contribuer à la réduction des gaz à effet de serres fixée par l’Accord de Paris et renforcée par la Convention Citoyenne pour le Climat, et pour y parvenir protéger nos espaces naturels, la biodiversité, le vivant.
Nous construirons ce changement avec les Charentaises et les Charentais pour que notre territoire : la Charente, soit cette terre d’accueil où il fait bon vivre, pour nous et pour tous les autres, présents et à venir.
Béatrice PAILLER

Né en Provence, j’ai grandi en Picardie, étudié à Paris et Lyon, et suis installé en Charente depuis 2008.
Je suis violoncelliste de profession, concertiste et professeur au Conservatoire de Grand Angoulême.
Je suis élu représentant du personnel au sein des instances de Grand Angoulême (Comité Technique et Commission Administrative Paritaire).
Militant écologiste chez Les Verts, puis EELV depuis 2001, et membre d’associations environnementales, je suis secrétaire du Groupe Local de l’Angoumois depuis octobre 2018.
Je propose ma candidature sur le canton Angoulême 2 en tant que titulaire, avec pour binôme madame Béatrice Pailler, habitante à Angoulême, et membre d’EELV.
Face à la destruction accélérée de l’environnement et aux attaques contre le vivant, face aux inégalités qui prospèrent, face à la démocratie qui perd son âme, le moment est venu de changer de modèle. Nous devons engager une véritable transition écologique dans la justice sociale, qui permettra de relocaliser l’économie, créer des emplois et préserver notre santé.
Je souhaite, aux côtés de Béatrice Pailler, agir localement et collectivement, pour renforcer les liens de solidarités notamment entre les générations, garantir l’accès à l’hébergement, la santé à toutes les populations, lutter contre la pauvreté, promouvoir la diversité culturelle ainsi que l’accès à la culture. Nous voulons également contribuer à la réduction des gaz à effet de serre fixée par l’Accord de Paris et renforcée par la Convention Citoyenne pour le Climat. Pour y parvenir, nous protègerons nos espaces naturels, la biodiversité, le vivant.
Si vous nous accordez votre confiance, nous construirons ce changement avec les charentaises et les charentais pour que notre territoire soit une terre accueillante où il fait bon vivre, à la fois dynamique, inventive et sereine.
Jacques NICOLAS

Suivez-vous sur Facebook : Béatrice Pailler & Jacques Nicolas – Canton Angoulême 2 

ANGOULÊME-3
Alexia PORTAL

46 ans
Demeurant à Angoulême
Divorcée, 3 enfants

Parcours professionnel 

  • Comédienne
  • Réalisatrice de court métrage
  • Formatrice

Parcours politique 

  • Elue municipale d’opposition à Angoulême

 

 

Christophe DUHOUX

41 ans
Demeurant à Angoulême
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art au LISA, à l’EMCA et au Lycée professionnel de Sillac

Vie associative 

  • Membre du comité de sélection du Poitiers Film Festival
  • Elu au Conseil d’administration du LISA

J’ai 46 ans et j’ai fait le choix d’habiter en Charente il y a 14 ans. Divorcée, c’est à Angoulême que j’élève mes trois enfants et que je tisse avec fierté mes liens amicaux et professionnels. Je défends depuis mes années d’étudiante en Histoire, des valeurs de solidarité et de justice sociale. Militante et féministe, j’aime être à l’écoute de celles et ceux que je rencontre mais j’ai aussi gardé intacte ma capacité d’indignation.
Comédienne dans de nombreux films et pièces, réalisatrice d’un premier court métrage, formatrice à Angoulême dans plusieurs écoles et restauratrice avec le lieu que j’avais appelé la grande vie, mes ancrages ont comme point commune mon engagement sincère.
Elue municipale d’opposition à Angoulême, je suis investie dans le mouvement Generation S et engagée sur Angoulême 3 pour vivre une Charente plus juste et équitable autour de notre projet de gauche, projet social et environnemental ambitieux. La période que nous traversons et l’urgence sociale qui l’accompagne doivent nous obliger à expérimenter un département plus fort et plus respectueux et nous devons être volontaires pour relancer notre territoire avec des alternatives justes et innovantes pour toutes et tous.
Alexia PORTAL

Militant  d’Europe Ecologie depuis 2011 et membre du bureau de la section de la Charente, j’ai activement fait campagne pour les élections municipales d’Angoulême en 2020 au sein d’un rassemblement uni autour de l’écologie et de la solidarité.  J’ai pris beaucoup de plaisir à réfléchir avec d’autres aux grandes orientations nécessaires à cette ville-préfecture et à son agglomération. J’ai aujourd’hui le désir d’élargir mon regard et de mettre mon énergie au service du département dans son ensemble. Celui-ci, comme tant d’autres, peine depuis plus d’un siècle à maintenir une démographie et une économie assez dynamiques pour que chacun puisse vivre de son travail et finir sereinement sa vie. Il revient donc au conseil départemental, en vertu des missions qui sont les siennes, de parer prioritairement à toutes les urgences sociales. Mais mieux vaut prévenir que guérir : il faut que notre département tire un meilleur parti de ses atouts, en donnant un souffle nouveau à son agriculture, à son artisanat et à son secteur culturel et touristique. Donnons envie de rester vivre en Charente, de venir s’y installer, ou simplement d’y voyager. Ce n’est qu’en revitalisant nos villes, nos bourgs et nos campagnes charentaises qu’il y aura moins de précarité, plus de travail et plus de lien social.
Christophe DUHOUX

Suivez nous sur Facebook : Alexia Portal . Christophe Duhoux . Angouleme 3 . Soyaux . 2021

BOËME-ÉCHELLE
Célia HÉLION

41 ans
Demeurant à Roullet Saint Estephe
En couple, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Gérante d’entreprise

Parcours politique 

  • Depuis 2014 : conseillère municipale de Roullet Saint Estèphe
Michel CARTERET

59 ans
Demeurant à Mouthiers Sur Boëme
2 enfants

Parcours professionnel 

  • Artisan du bâtiment

Parcours politique 

  • Depuis 2001 : conseiller municipal de Mouthiers Sur Boëme
  • Depuis 2014 : maire de Mouthies Sur Boëme

Vie Associative 

  • Engagé dans le monde associatif depuis 1995
  • Président du Carnaval
  • Administrateur du Centre Social intercommunal

Je suis candidate sur le canton Boëme-Echelle en binôme avec Michel Carteret.
J’ai été sollicité par Marie-Claude Rochard, actuelle conseillère départementale de l’opposition en binôme avec Jean-Michel Tamagna, et le groupe de la gauche unie pour intégrer cette équipe qui représente toutes les valeurs auxquelles je tiens et que je défends.
Je crois que mon engagement auprès des autres à commencé en 6ème, à 10 ans, lorsque l’on nous a expliqué ce qu’était le rôle d’un délégué de classe. Depuis, j’ai toujours eu à cœur de résoudre les conflits, de chercher des solutions, de défendre ceux qui en avait le plus besoin afin d’avancer dans l’intérêt de tous.
Tout cela s’est traduit dans mon engagement associatif, au sein de ma commune, mais aussi à travers mon métier qui était au delà du sport un lieu de rencontre d’échange et de solidarité.
En fait ce qui m’anime depuis toujours, c’est le lien social.
Je me présente donc à ces élections départementales pour faire partie de cette équipe forte de dynamisme, de solidarité et de bienveillance afin de permettre à tous, quel qu’ils soient, de mieux Vivre La Charente.
Célia HELION

Sollicité par Jean Michel Tamagna dont je suis le suppléant actuel sur le canton Boëme-Echelle, j’ai répondu favorablement pour être candidat aux élections départementales 2021 avec ma binôme Célia Hélion de Roullet Saint Estèphe.
L’union de gauche qui permet de constituer un vrai programme, qui réaffirme des valeurs, des obligations, des échéances n’a fait que conforter mon choix.
Voici 20 ans que je suis impliqué dans l’action politique de ma commune aujourd’hui c’est au sein du département que je souhaite poursuivre cet engagement et ainsi participer à la mise en œuvre de cette nouvelle politique.
Michel CARTERET

Suivez-nous sur Facebook : Célia Hélion & Michel Carteret : Boëme-Echelle 2021

BOIXE-ET-MANSLOIS
Nicole BONNEFOY

Demeurant à Saint Ciers Sur Bonnieure
Divorcée, 3 enfants

Parcours professionnel 

  • Employée Edition LE ROBERT
  • Editeur indépendant
  • Attachée parlementaire de Jérôme LAMBERT, Député de la Charente

Parcours politique 

  • Conseillère régionale de la Région Poitou-Charentes
  • Vice-Présidente de la Région Poitou-Charentes
  • De 2008 à 2015  : Conseillère départementale du canton de Mansle
  • Depuis 2015 : Conseillère départementale du canton Boixe et Manslois
  • Depuis 2008 : Sénatrice de la Charente
Pierre-Hermann MUGNIER

36 ans
Demeurant à Nanclars
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Collaborateur parlementaire à l’Assemblée Nationale
  • Collaborateur du Président du Conseil général de la Charente
  • Secrétaire général du groupe d’opposition du Conseil départemental de la Charente
  • Directeur Général des services de la Mairie de Chasseneuil sur Bonnieure

Parcours politique 

  • 2020 : Maire de Nanclars

Ce sont dans mes origines modestes, de fille d’ouvrier qui a dû travailler dur pour surmonter de nombreuses épreuves, que j’ai puisé ma force, forgé ma personnalité et acquis ma conscience politique. Cet engagement d’une vie, a pour ambition de servir l’intérêt général et de construire une société meilleure, basée sur des valeurs humanistes, de progrès, de justice et de solidarité.
Nicole BONNEFOY

J’ai grandi dans le Parc naturel régional du Morvan, en Bourgogne, un territoire qui a forgé mon attachement à la ruralité. Bachelier en sciences économiques et sociales, j’ai étudié l’histoire de la Révolution Française à l’Ecole normale supérieure puis j’ai prêté ma plume à plusieurs responsables politiques du Parti Socialiste. Maire de Nanclars depuis presqu’un an, je souhaite aujourd’hui consacrer mon énergie et ma bonne connaissance des dossiers départementaux à la défense du canton de Boixe-et-Manslois et de ses habitants dont je partage le quotidien.
Pierre-Hermann MUGNIER

Suivez-nous sur Facebook : Nicole Bonnefoy- Pierre Hermann Mugnier – Canton Boixe et Manslois 

CHARENTE-BONNIEURE
Sandrine PRÉCIGOUT

48 ans
Demeurant à Terres de Haute Charente
Mariée, un enfant

Parcours professionnel 

  • Auto-entrepreneur dans l’aide à la personne

Parcours politique 

  • Depuis 2015 : Conseillère départementale du canton Charente Bonnieure
  • Depuis 2020 : Maire de Terres de Haute Charente
  • Depuis 2020 : Vice-Présidente de Charente Limousine

 

 

Fabrice POINT

48 ans
Demeurant à Chasseneuil Sur Bonnieure
En couple, un enfant

Parcours professionnel 

  • De 1998 à 2006 : Professeur d’histoire et principal adjoint
  • De 2006 à 2008 : Entreprise de tourisme
  • Depuis 2008 : Gérant d’une jardinerie de proximité

Parcours politique : 

  • De 2008 à 2014 : Adjoint au Maire de Chasseneuil Sur Bonnieure
  • De 2014 à 2020 : Conseiller Municipal de Chasseneuil Sur Bonnieure
  • Depuis 2015 : Conseiller départemental du canton Charente Bonnieure
  • Depuis 2017 : Vice Président de la Communauté de Communes Charente Limousine
  • Depuis 2020 : Maire de Chasseneuil Sur Bonnieure

Nous nous présentons à nouveau aux suffrages des charentais et plus particulièrement de ceux de Charente-Bonnieure pour poursuivre le travail engagé depuis 2015, et l’amplifier encore.
Sandrine Précigout aura pour remplaçante Nathalie Landrevie, dynamique maire d’Alloue et Fabrice Point, Marc Vachot, jeune conseiller municipal actif sur la commune de Cherves-Châtelars.
Nous sommes très heureux de faire partie de l’équipe « Vivons la Charente ».
Ce collectif, composé de femmes et d’hommes issus de tous horizons, vous proposera un programme ambitieux et novateur pour la Charente et notre canton. Ces valeurs vont bien au-delà des partis, c’est l’envie de changement et d’action qui mobilise cette équipe.
Au plus près du terrain, notre volonté est de répondre aux préoccupations de tous les charentais, la proximité continuera à être notre fil conducteur.
Sandrine PRÉCIGOUT et Fabrice POINT

CHARENTE-CHAMPAGNE
Claudy VOUHÉ

58 ans
Demeurant à GARAT

Parcours professionnel

  • Experte en égalité femmes/hommes
  • Initiatives de développement local en Ecosse/Europe
  • Appui aux entreprises de femmes en Namibie
  • Enseignante sur l’égalité de genre à  l’université de Londres

Vie associative

  • Cofondatrice de l’association Genre en action (réseau international francophone)
  • Membre du collectif 8 mars d’Angoulême
  • Fondatrice de l’association L’être égale
  • Membre du Conseil d’Administration de l’ACH (Angoulême Club Handball)
  • Responsable en coopération internationale

 

 

Laurent RATAT

60 ans
Demeurant à Saint Michel

Parcours professionnel 

  • Formateur et support technique dans le traitement des eaux pour l’industrie, l’hospitalier et le tertiaire

Parcours politique 

  • Depuis 2019 : Conseiller municipal de Saint Michel

J’ai grandi dans les Deux-Sèvres et je vis à Garat depuis 2001, après 20 ans passés entre la Grande-Bretagne et l’Afrique. J’ai dédié toute ma carrière aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes. J’accompagne des ministères, des institutions et des collectivités dans la mise en place de politiques publiques en faveur de l’égalité. J’ai créé et dirigé plusieurs réseaux et associations sur ce sujet et je suis très impliquée dans le milieu associatif, international, national et local. L’égalité des sexes est pour moi indissociable de l’écologie, en lien avec le droit à la santé, à l’alimentation, au logement ou à l’emploi décent. De par le monde, la crise climatique affecte particulièrement les droits des femmes et elles ont un rôle central à jouer dans la transition écologique, sociale et économique. En Charente aussi. Je n’ai jamais été élu·e et je souhaite désormais mettre mon expérience de la programmation et de l’évaluation des politiques publiques au service du Département. J’ai rejoint Europe Ecologie Les Verts en 2010, j’ai 58 ans.
Claudy VOUHÉ 

Je suis né à Angoulême il y a 60 ans. J’ai étudié à Poitiers, tout d’abord la chimie puis je me suis spécialisé dans le traitement des eaux à l’école d’ingénieur. Après un bref séjour professionnel à Paris, je suis revenu travailler dans la douceur charentaise et suis désormais formateur et support technique dans le traitement des eaux pour l’industrie, l’hospitalier et le tertiaire. J’ai adhéré à Europe Ecologie Les Verts en 2001, et je suis conseiller municipal de Saint Michel depuis 2019 avec la délégation travaux, sécurité, environnement. Mon engagement politique est motivé par la nécessaire transition écologique. Elle seule nous permettra de ralentir le réchauffement climatique et de nous y adapter, de restaurer la biodiversité indispensable à notre survie alimentaire, de retrouver un air sain, une eau pure et un environnement paisible, et d’offrir ainsi un avenir serein à nos enfants et petits-enfants.
Laurent RATAT 

CHARENTE-NORD
Agnès BAUDRILLART

62 ans
Demeurant à Charmé

Parcours professionnel 

  • Educatrice sportive
  • Professeur des écoles
  • Directrice d’école
  • Professeur d’EPS

Parcours politique 

  • Maire adjointe de Charmé
  • Déléguée au Pôle d’Equilibre Territorial et Rural du Pays du Ruffécois
  • Membre de la commission urbanisme et environnement à la Communauté de Communes Coeur de Charente
Geoffroy DUDOUIT

43 ans
Demeurant à Saint Sulpice de Ruffec

Parcours professionnel 

  • Chanteur
  • Chef de choeur
  • Chargé de cours à l’université de Poitiers

Parcours politique 

  • De 2008 à 2014 : Conseiller municipal de Saint Sulpice de Ruffec
  • Depuis 2014 : Maire de Saint Sulpice de Ruffec
  • De 2014 à 2020 : Vice-Président de la Communauté de Communes Val de Charente en charge de la culture, le patrimoine et le tourisme

Âgée de 62 ans, mère et grand-mère, remariée, je vis à Charmé. Après une carrière diversifiée d’éducatrice sportive, puis professeur des écoles, directrice d’école, professeur d’EPS, je suis en retraite depuis octobre 2020.
Investie dans des associations sportives, éducatives et sociales, pendant de nombreuses années à Reims (Marne), je me suis engagée, dès mon arrivée, dans une association, convaincue que la protection du patrimoine et de l’environnement contribue au bien-être de la population.
Déléguée au Pôle d’Équilibre Territorial et Rural du Pays du Ruffécois et la commission urbanisme et environnement de la Communauté de communes Cœur de Charente, je prends déjà part aux décisions concernant ce territoire.
Au niveau communal, j’ai contribué à la plantation d’un verger par les élèves de l’école et de haies par les habitants. Les achats de la cantine scolaire sont orientés vers plus de produits locaux et je travaille avec le personnel pour analyser et limiter les risques psycho-sociaux, conformément à la législation.
Je souhaite mettre les compétences que j’ai acquises par mes responsabilités professionnelles et mes engagements associatifs au service des habitants du canton du Nord Charente.
Agnès BAUDRILLART

Je vis à Saint-Sulpice-de-Ruffec, où j’ai été élu conseiller municipal en 2008, Maire en 2014 et 2020.
Je suis chanteur, chef de chœur et chargé de cours à l’Université de Poitiers.
En parallèle de cette vie professionnelle épanouissante, j’ai choisi de m’investir dans la réalité quotidienne de notre belle campagne charentaise.
De 2014 à 2020, j’ai aussi été élu Vice-Président de la CC Val-de-Charente pour la Culture, le Patrimoine et le Tourisme. Au cours de ce mandat, j’ai eu la charge de soutenir, développer et défendre la Canopée (Théâtre et Médiathèque). J’ai mis en place les Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle pour les écoles, collèges, lycées et autres lieux éducatifs sur notre territoire.
En collaboration avec les services, j’ai développé de nombreuses actions de valorisation du Patrimoine. L’écoute et le dialogue sont deux disciplines que je pratique avec goût, je souhaite contribuer, par une parole sincère, à un exercice politique constructif et non-violent. Par mes racines et mon parcours, je suis ancré à gauche, avec les principes d’égalité et de libre-pensée chevillés au cœur.
Soutenu par un collectif local confiant et déterminé, j’ai été choisi pour être candidat titulaire en binôme avec Agnès Baudrillart, accompagnés par Catherine Boulenger et Albert Saint-Louis.
Geoffroy DUDOUIT

Suivez-nous sur Facebook : Baudrillart – Dudouit 2021

CHARENTE-SUD
Nadine RISSER

63 ans
Demeurant à Challignac
Mariée, 5 enfants

Parcours professionnel 

  • Adjointe administrative à la Préfecture de Police (Paris)
  • Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH)

Parcours politique 

  • De 2008 à 2014 : Conseillère municipale de la ville de Plaisir (78)
Jacques MERCIER

65 ans
Demeurant à Chalais

Parcours professionnel 

  • Employé de l’industrie

Parcours politique 

  • De 2008 à 2014 : Maire d’Ornex (01)
  • De 2010 à 2015 : Conseiller régional Rhône Alpes

Dans ma jeunesse, j’ai été Adjoint administratif à la Préfecture de Police (Paris), puis Ingénieure familiale (ou mère au foyer), et aujourd’hui je suis AESH (Accompagnant d’Elèves en Situation de Handicap), travail que j’adore.
Pendant 25 ans, j’ai été engagée, et responsable locale ou départementale, au sein d’associations concernant la jeunesse.
Dès 1988, je me suis investie dans une association environnementale, puis j’ai adhéré aux Verts / EELV, avec fidélité.  Je fus Conseillère municipale à Plaisir (78) de 2008 à 2014.
Je suis candidate à l’élection départementale pour défendre :
Une Charente saine,
Une Charente soucieuse de ses plus jeunes comme de ses aînés,
Une Charente autonome en énergie,
Une Charente solidaire et inclusive.
Nadine RISSER 

Parce que l’écologie tout le monde en parle, peu en font. Maintenant, c’est le temps de l’action.
Je me présente pour une Charente plus attractive, plus de solidarité entre générations, plus de modernité dans l’approche des compétences départementales, plus de productions agricoles locales de qualité, plus de services de proximité, plus d’humain dans les démarches sociales, moins de transports routiers, la fin des projets inutiles …
Jacques MERCIER 

CHARENTE-VIENNE
Jeanine DUREPAIRE

60 ans
Demeurant à Chabrac

Parcours professionnel

  • Commerçante à Chabanais

Parcours politique

  • De 2008 à 2014 : Conseillère municipale de Chabanais
  • Depuis 2015 : Conseillère départementale du canton Charente Vienne
  • Depuis 2020 : Maire de Chabrac

Vie associative

  • Présidente de l’association des commerçants de Chabanais
  • Membre puis co-présidente de l’association Grain de sable
  • Membre de l’association des donneurs de sang du secteur de Chabanais
Philippe BOUTY

54 ans
Demeurant à Confolens
Père de 4 enfants

Parcours professionnel 

  • Dirigeant d’entreprise

Parcours politique 

  • Depuis 2011 : Conseiller départemental du canton Charente Vienne
  • Depuis 2014 : 1er adjoint au Maire de Confolens
  • De 2014 à 2016 : Président de la Communauté de communes du Confolentais
  • Depuis 2015 : Président du groupe des élus de gauche au Conseil Départemental
  • Depuis 2016 : Président de la Communauté de communes de Charente Limousine

 

Jeanine Durepaire a tenu un commerce à Chabanais, elle est devenue Présidente de l’association des commerçants avec laquelle elle a participé à la vitalité du centre bourg. Ayant goûté à l’engagement local, elle se lance dans l‘aventure des élections municipales aux côtés de Michel Gealageas et deviendra conseillère municipale de 2008 à 2014.
Parallèlement, elle s’investit au sein de l’association « Grain de sable » qui œuvre pour la sécurité routière, notamment avec l’aménagement de la RN 141. Elle en est aujourd’hui co-présidente. Également très sensible aux questions de santé elle s’implique depuis plus de 20 ans auprès des donneurs de sang du secteur de Chabanais. Dans le même temps, son histoire personnelle l’amène à soutenir fidèlement la recherche contre la leucémie au CHU de Poitiers.
Conseillère départementale depuis 2015, membre de la commission sociale ; maire de Chabrac depuis 2020, Jeanine Durepaire brigue un nouveau mandat départemental et confirme ainsi son action auprès des Charentais.
Jeanine DUREPAIRE 

Philippe ambitionne d’œuvrer pour sa ville de Confolens, dès 1995 il s’engage au côté de la gauche lors des élections municipales. Ancré dans la vie locale, il prend la présidence du Festival de Confolens de 2007 à 2011. Cette année marque également le début de son mandat de conseiller général sous la présidence de Michel Boutant. En 2014, il est élu 1er adjoint à la ville de Confolens ainsi que Président de la Communauté de Communes du Confolentais, il est confirmé à ce siège en 2016 lors de la fusion qui donne naissance à la Communauté de communes Charente-Limousine et l’occupe encore aujourd’hui.
Réélu conseiller départemental en 2015, il préside le groupe des élus de gauche jusqu’à aujourd’hui. Fort de ces expériences, son objectif : mettre en œuvre un projet social, environnemental où l’humain reste au centre des préoccupations.
Philippe BOUTY 

COGNAC-1
Marianne REYNAUD

39 ans
Demeurant à COGNAC, centre-ville
Mariée, 2 enfants

Parcours professionnel

  • 3 ans assistante parlementaire au Parlement européen
  • 10 ans assistante parlementaire à l’Assemblée nationale
  • Créateur d’entreprise en 2017 spécialisée dans les démarches de responsabilités sociétales des entreprises

Parcours politique

  • Adjointe au Maire de Cognac de 2008 à 2014 en charge des solidarités
  • Conseillère communautaire de 2008 à 2014

Vie associative

  • Présidente de l’ASERC
  • Vice-Présidente de la mission locale
  • Vice-Présidente de la MOSC
Noé BRUNA

26 ans
Demeurant à COGNAC, centre ville
En couple sans enfants

Parcours professionnel

  • Salarié ENEDIS depuis 5 ans
  • Auparavant diverses missions d’intérim et apprenti en restauration

Vie associative

  • Administrateur à l’ASERC en charge des chantiers d’insertion

Nous sommes deux personnes ancrées dans la réalité du territoire avec des vies personnelles et professionnelles représentatives de la société. Nous croyons que notre rôle des élus de demain est de pouvoir porter la voix de tous à l’échelle départementale pour que les politiques déployées soient enfin équitables et justes et qu’elles ne dépendent plus d’intérêts particuliers mais du seul intérêt général. Nous souhaitons nous appuyer sur tous les relais locaux et être présents en proximité pour relever les enjeux de demain : santé, politiques sociales et d’insertion socio-professionnelles, amélioration des collègues, aménagement du territoire etc…
Marianne REYNAUD et Noé BRUNA 

Suivez-nous sur Facebook : Marianne & Noé – Cognac 1 

COGNAC-2
Marilyne PODTIAGUINE

48 ans
Demeurant à Cognac
Séparée, 2 enfants

Parcours professionnel

  • Création et développement pendant 7 ans de deux dépôts vente en région parisienne 
  • Ouverture en 2007 rue aristide briand d’un magasin de déstockage
  • 11 ans de Secrétariat de direction
  • Gérante de société de 2007 à ce jour

Parcours politique 

  • Conseillère déléguée de Cognac de 2014 à 2020. Élue référente, au sein de la démocratie participative, du conseil de quartier centre ville/gare.
  • Conseillère communautaire de Grand Cognac de 2018 à 2020

Vie associative 

  • APE Pierre et Marie Curie
  • Vélo d’vie
  • Jardins respectueux

 

Mehdi CHAOUA

32 ans
Demeurant à Javrezac
Pacsé, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Assistant d’éducation dans les collèges et lycées de Cognac
  • Responsable jeunesse dans 2 centres sociaux
  • Médiateur social et culturel dans un quartier d’Angoulême
  • Coordinateur enfance jeunesse au centre social Effervescence (actuel)

Vie associative 

  • Administrateur à l’ASERC

 

Nous sommes deux personnes non encartées et nous défendons une démarche de proximité au plus près du terrain. Nos motivations sont de pouvoir porter à l’échelle départementales les valeurs qui sont les nôtres : solidarité, égalité, justice, intégrité, fraternité, éducation.
Nous voulons mettre l’humain au cœur de notre action. Nous souhaitons être à l’écoute de tous et toutes sans parti pris pour porter les problématiques des territoires au Département de la Charente.
Marilyne PODTIAGUINE et Mehdi CHAOUA

GOND-PONTOUVRE
Maryline VINET

55 ans
Demeurant à Gond Pontouvre
3 enfants

Parcours professionnel 

  • Agent de maitrise au théâtre d’Angoulême

Parcours politique 

  • De 2008 à 2016 : Conseillère municipale de Gond Pontouvre
  • Depuis 2020 : Adjointe au maire de Gond Pontouvre

Vie associative 

  • Présidente du comité de jumelage de Gond Pontouvre
Thibaut SIMONIN

41 ans
Demeurant à Saint-Yrieix
1 enfant

Parcours professionnel 

  • Emploi jeune dans une collectivité
  • Cadre dans une agence de communication
  • Cadre dans le secteur de l’éducation et du tourisme
  • Chef d’entreprise dans le domaine de la communication numérique

Parcours politique 

  • De 2008 à 2020 : Maire adjoint à la mairie de Saint Yrieix
  • Depuis 2020 : Premier adjoint à la mairie de Saint Yrieix
  • Depuis 2015 : Conseiller départemental du canton de Gond Pontouvre

Conseillère municipale sous le dernier mandat de Jean-Claude Beauchaud de 2008 à 2014, candidate à plusieurs élections depuis 2008, municipales, départementales et législatives et aujourd’hui adjointe au maire de Gond-Pontouvre, j’ai une forte connaissance du tissu institutionnel de Charente et plus particulièrement du canton de Gond-Pontouvre.
Je suis également impliquée dans différentes associations et notamment le Centre Social de Gond-Pontouvre où je siège, en mon nom, au conseil d’administration, et le Comité de Jumelage dont je suis la Présidente.
Je suis agent de maîtrise au théâtre d’Angoulême où je côtoie la population charentaise tout au long de l’année ainsi que tous les partenaires avec qui je travaille, institutions, entreprises, commerçants, producteurs et l’ensemble des acteurs culturels.
Fille d’agriculteur, j’ai très vite « baigné » dans la réalité de la vie pour les moins favorisés. Adhérente au Parti Communiste Français, mes valeurs sont profondément ancrées à gauche. Militante pour l’union de la gauche, je suis persuadée que l’isolement des partis ne nous aurait pas permis de gagner face à la droite et à LREM.
Notre département a aujourd’hui besoin d’une politique forte en matière de soutien social face à la paupérisation de la population. D’autres sujets sont importants comme le report sur les usagers de l’affaiblissement du service public, le soutien à la culture pour tous ou l’écologique qui doit avoir incontournablement une place importante dans la politique départementale.
Principal partenaire des communes, le département constitue un bouclier social indispensable. Il n’y aura pas de relance économique, écologique sans les collectivités. Plus que jamais, il faut agir et se rassembler pour une démocratie de terrain, adaptée aux besoins.
Face aux dramatiques conséquences économiques et sociales qui accompagnent la crise sanitaire, nous voulons défendre des propositions sur notre manière de vivre ensemble.
Notre projet pour les départements, c’est celui qui répond aux aspirations d’une société plus solidaire, plus juste, plus éco-responsable, qui favorise l’émancipation de chacun et chacune et dans laquelle l’humain est au centre des politiques publiques.
Maryline VINET 

Si très tôt j’ai choisi de m’engager politiquement, c’était avec un objectif : changer le monde…
L’expérience venant, j’ai compris que pour changer le monde, il fallait commencer petit, par petites touches et ainsi tenter de générer un effet papillon !
Plus prosaïquement, je veux contribuer à ce que mon fils et les générations qui nous suivront puissent bénéficier d’une vie aussi bonne et si possible meilleure que celle que nous vivons. Une vie plus sereine et plus apaisée vis à vis du monde, des gens qui nous entourent…
Demain, à l’échelle du département, je souhaite contribuer à ce que soit mieux utilisé le gros demi milliard d’euros de budget annuel. Il s’agira de répondre plus efficacement aux enjeux majeurs qui doivent nous permettre de changer (un peu) le monde : résorber la détresse humaine de nos concitoyens les plus vulnérables, protéger et valoriser notre environnement (naturel, patrimonial, culturel, touristique…), attirer de nouvelles familles sur notre territoire en leur offrant un cadre de vie et des services de qualité, combattre l’échec scolaire et l’illettrisme premiers responsables des difficultés sociales des futures générations, permettre à nos ainés de vivre dignement et de ne pas souffrir de l’isolement…
Vivons la Charente, vivons la Charente ENSEMBLE !
Thibaut SIMONIN 

Suivez-nous sur Facebook : Maryline Vinet & Thibaut Simonin – Canton de Gond-Pontouvre 

JARNAC
Stéphanie PAYEN

44 ans
Demeurant à Jarnac
Mariée, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Enseignante en économie et gestion commerciale au lycée professionnel Jean Monnet à Cognac

Parcours politique 

  • De 2008 à 2013 : Conseillère municipale de Le Grand Quevilly
  • De 2008 à 2013 : Conseillère communautaire de la Métropole Rouen Normandie
Jérôme ROYER

Demeurant à Jarnac
Marié, père de 3 enfants

Parcours professionnel 

  • Travaille dans le monde du cognac

Parcours politique 

  • De 2001 à 2014 : Maire de Jarnac
  • De 2008 à 2014 : Vice Président de la Communauté de communes de Jarnac
  • De 2017 à 2020 : Vice Président de l’Agglomération de Cognac
  • Depuis 2020 : Conseiller municipal de Jarnac
  • Depuis 2020 : Conseiller d’agglomération de Grand Cognac

Charentaise d’adoption, je suis âgée de 44 ans, mariée et mère de deux enfants. J’habite à Jarnac depuis 2013.
Je suis originaire de la Seine Maritime où j’ai été élue en 2008 au conseil municipal de la commune de Le Grand Quevilly et nommée conseillère communautaire au sein de la Métropole Rouen Normandie.
J’ai suivi des études supérieures de Commerce au Havre et d’Administration Publique à l’université de Rouen. Depuis 18 ans, je suis enseignante en Économie et Gestion Commerciale et actuellement en poste au lycée professionnel Jean Monnet à Cognac. Je pratique une veille active et j’agis pour l’insertion professionnelle des jeunes.
Vivre et travailler sur un territoire c’est l’habiter, c’est participer à le faire vivre. J’ai poursuivi en Charente mon engagement au service des autres, de la solidarité, de l’éducation. Je suis investie dans le milieu associatif local, dans la vie citoyenne et auprès des écoles en tant que parents d’élèves de deux écoles sur ma commune.
Sportive dans l’âme je sillonne le territoire Charentais en faisant régulièrement de la course à pied.
Je me présente avec mon envie et ma sincérité, parce que je crois aux valeurs sociales et je suis attachée à des rapports de proximité.
Je souhaite poursuivre mon engagement au service du canton de Jarnac, pour construire une Charente plus solidaire, fraternelle, écologique et attractive. La crise sanitaire doit nous faire réfléchir sur les orientations générales notamment dans la lutte contre les inégalités sociales, territoriales et faire de la jeunesse et de l’éducation des priorités absolues.
Stéphanie PAYEN 

Une démarche politique est avant tout un débat d’idée et de conviction, une réflexion passionnée sur le meilleur destin de tous et de chacun au sein de nos collectivités.  Je souhaite poursuivre cet engagement, ces principes, en étant candidat aux élections départementales sur le canton de Jarnac en juin prochain.
Je suis élu depuis une vingtaine d’années, Maire de Jarnac de 2001 à 2014, Vice-Président de la Communauté de Jarnac en charge de l’économie de 2008 à 2014, puis Vice-Président de l’Agglomération de Cognac en charge du Plan local de l’Habitat de 2017 à 2020. Je m’occupe également d’une commission de Conciliation des documents en matière d’Urbanisme avec la Direction départementale des territoires.  Je suis actuellement Conseiller Municipal à Jarnac et Conseiller d’Agglomération à Grand Cognac.
Si l’engagement dans la vie publique a toujours été au cœur de mes préoccupations, j’ai toujours été très engagé dans la vie syndicale au sein des activités liées au monde des spiritueux ainsi que dans le monde associatif, sportif et culturel.
Après avoir passé mon enfance à Jarnac, j’ai obtenu une maitrise de Droit Public à la Sorbonne ainsi qu’un Diplôme Etude Appliqué en sociologie politique, Sorbonne 1982. Après quelques années en Outremer, je suis revenu à Jarnac en 1989, travailler dans le monde du cognac.
Je suis marié et père de trois garçons.
Je crois à l’intelligence collective, aux génies créatifs des communes et des cantons. Nous sommes invités aujourd’hui à revoir nos modes de fonctionnement, nos comportements. Si nous voulons peser sur ce futur que nous voulons donner en héritage à nos enfants, nous devons être en position de le mettre en place. Bien au-delà des concepts et des mots, une politique de redistribution sociale et environnementale me semble être l’urgence absolue.
Jérôme ROYER 

Suivez-nous sur Facebook : Stéphanie Payen – Jérôme Royer – Canton de Jarnac 

LA COURONNE
Fabienne GODICHAUD

60 ans
Demeurant à Saint Michel

Parcours professionnel

  • Professeure des écoles

Parcours politique 

  • 1995 : Conseillère municipale de Saint Michel
  • Depuis 2008 : Maire de Saint Michel
  • De 2008 à 2020 : Vice Présidente de Grand Angoulême
  • Depuis 2015 : Conseillère départementale du canton de La Couronne
Jean-François DAURÉ

62 ans
Demeurant à La Couronne
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel

  • Cadre bancaire

Parcours politique 

  • Depuis 2008 : Maire de La Couronne
  • De 2008 à 2015 : Conseiller départemental du canton de La Couronne
  • De 2014 à 2020 : Président de Grand Angoulême
  • Depuis 2015 : Conseiller régional

Vie associative

  • Membre du Centre Socioculturel et Sportif de La Couronne

Je suis de nouveau candidate aux élections départementales de juin 2021 avec la Gauche unie afin de porter et défendre un projet social et écologique ambitieux ,un projet humaniste qui doit répondre aux attentes et aux besoins de tous les Charentais.
Je crois en la complémentarité du mandat de maire et de celui de conseillère départementale, deux mandats de proximité et j’ai la volonté avec l’équipe qui se présente avec moi sur le Canton de la Couronne de mettre en œuvre des actions pour protéger les plus fragiles, soutenir  la jeunesse, contribuer à la création d’emplois, assurer à toutes et à tous l’accès aux soins, valoriser nos sites naturels et notre patrimoine bâti, rendre notre environnement plus attractif et plus résilient…
Ensemble, Vivons la Charente ! une Charente plus juste, plus bienveillante, plus créative et plus solidaire
Fabienne GODICHAUD

Au cours de mes différents mandats, j’ai toujours privilégié la proximité avec les habitants en étant présent sur le terrain, en menant des politiques à la fois sociales, écologiques, participatives et axées sur la nécessité absolue de créer de l’emploi sur le canton, sur le Grand-Angoulême et sur la Charente.

La lutte pour l’égalité Femmes/hommes, contre toutes les discriminations et contre toutes les violences, la priorité éducative et l’égalité des chances, les moyens mis à la disposition de l’éducation, pour l’accès à la culture et des associations sportives, la promotion et la défense de la laïcité sont indissociables du projet politique que je défends et que je continuerai à défendre.

Jean-François DAURÉ

TOUVRE-ET-BRACONNE
Fatna ZIAD

Demeurant à Ruelle Sur Touvre
2 enfants

Parcours professionnel

  • Salariée d’un bailleur social

Parcours politique 

  • Depuis 2014 : Conseillère municipale de Ruelle Sur Touvre
  • Depuis 2015 : Conseillère départementale du canton Touvre et Braconne
Michel BUISSON

60 ans
Demeurant à Brie

Parcours professionnel 

  • Professeur des écoles

Parcours politique 

  • Depuis 1989 : Elu à Brie
  • Depuis 2014 : Maire de Brie
  • Conseiller départemental du canton Touvre et Braconne

Ruelloise depuis l’âge de 5 ans et maman de deux garçons, j’ai vécu depuis mon enfance à aujourd’hui à Ruelle sur Touvre. Mes parents étaient ouvriers de la DCNS devenue aujourd’hui Naval Group.
Salariée d’un bailleur social, j’ai fait valoir mes droits à la retraite au 1er juin 2021, ce qui me permettra d’être encore plus disponible à vos côtés .
Actuellement conseillère départementale du canton Touvre et Braconne depuis 2015 et élue en 2014 conseillère municipale à Ruelle sur Touvre, j’ai toujours eu à coeur de défendre les intérêts de mon canton et ceux du département.
Dans ma vie quotidienne, mon engagement dans la vie associative m’a permis de  réaliser l’importance du travail mené par les bénévoles.
C’est donc en tant que conseillère départementale sortante aux côtés de Michel Buisson, et accompagnés de Brigitte Baptiste et Francis Laurent, nos remplaçants, que je me présente à nouveau devant vous aujourd’hui.
Notre programme issu de la gauche unie s’inscrit dans une démarche globale qui   permettra de renforcer les politiques sociales du département. La crise sanitaire que nous vivons aujourd’hui a fortement fragilisé les charentais tant sur le plan social, économique et culturel. Nous nous devons de les accompagner dans leur vie quotidienne. Très attachée à notre environnement, il doit être préservé pour assurer une vie saine à tous les charentais et à nos générations futures. Ceux sont donc, ces convictions et ces engagements que je veux mettre à votre service si vous  m’accordez votre confiance lors des élections départementales en juin 2021.
Fatna ZIAD 

Elu à Brie depuis 32 ans et maire depuis 7 ans, j’ai décidé de me représenter aux élections départementales en juin prochain sur le canton de Touvre et Braconne. Voilà 60 ans que je suis né dans ce département de la Charente que j’aime beaucoup et où j’ai envie de mettre toute mon énergie au service de notre territoire.
Avec des personnes engagées, aux côtés de Fatna Ziad, Brigitte Baptiste et Francis Laurent, et toute l’équipe « Vivons la Charente, la gauche unie », nous prendrons soin des charentaises et des charentais avec une justice sociale au service de toutes et tous, avec de l’engagement et de l’écoute pour que le département soit une collectivité reconnue, citoyenne et proche de ses habitants.
Nous aurons le souci de faire en sorte que notre politique puisse permettre à chacune et chacun, du nouveau  né au plus âgé, de s’épanouir dans notre département.
L’humain sera au cœur de notre projet et nous aurons le souci de préserver et de promouvoir les valeurs humanistes de liberté, d’égalité, de fraternité, de solidarité, de citoyenneté, d’éducation pour tous et de laïcité au service de l’intérêt général.
Nous mènerons notre action avec un esprit enthousiaste et positif indispensable pour animer une Charente dynamique, innovante, solidaire et protectrice, celle que nous aimons et dont nous sommes fiers.
Michel BUISSON 

 

TUDE-ET-LAVALETTE
Nelly VERGEZ

49 ans
Demeurant à Villebois Lavalette
Divorcée, 3 enfants

Parcours professionnel 

  • Professeure certifiée de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée Guez de Balzac (depuis 2003)

Parcours politique 

  • De 2014 à 2016 : Conseillère municipale de Villebois Lavalette
  • Depuis 2016 : Adjointe au Maire de Villebois Lavalette

Vie associative 

  • Membre de l’UNEF
  • Présidente de l’association des parents d’élèves de l’école maternelle et primaire
  • Membre du comité des fêtes de Villebois Lavalette

 

 

Patrick GALLES

45 ans
Demeurant à Saint Séverin
Marié, 1 enfant

Parcours professionnel 

  • Professeur des écoles à Saint Séverin

Parcours politique 

  • De 2008 à 2014 : Conseiller municipal de Saint Séverin
  • De 2014 à 2020 : Adjoint au Maire de Saint Séverin
  • De 2014 à 2017 : Conseiller communautaire de la Communauté de communes Tude et Dronne
  • De 2017 à 2020 : Conseiller communautaire de la Communauté de communes Lavalette Tude Dronne
  • Depuis 2020 : Maire de Saint Séverin
  • Depuis 2020 : 4ème Vice Président de la Communauté de communes Lavalette Tude Dronne
  • Depuis 2020 : Suppléant de la Sénatrice Nicole BONNEFOY

Représenter et faire rayonner mon territoire, être une élue proche de la population et des problématiques liées à notre territoire rural, m’engager au sein d’une équipe dynamique qui propose de nouvelles perspectives pour notre département.
Nelly VERGEZ 

En 2015, les cantons d’Aubeterre, Chalais, Montmoreau et Villebois ont fusionné pour donner naissance à l’énorme canton Tude et Lavalette. Cette fusion a permis d’obtenir une parité bienvenue car les candidats devaient désormais se présenter en binôme mixte mais nous avons perdu en proximité et le rôle du département est devenu plus flou pour nos concitoyens.
Forts de notre expérience d’élus de terrain, Nelly Vergez et moi voulons redonner la notion de proximité au mandat de conseiller départemental sur le canton Tude et Lavalette.
Maintenir un service public de qualité, trouver des solutions contre la désertification médicale, faire en sorte que nos jeunes restent sur le territoire et que nos aînés vieillissent dignement, préserver et améliorer notre cadre de vie constituent les piliers de notre engagement.
Patrick GALLES 

Suivez-nous sur Facebook : Nelly Vergez & Patrick Gallès – Canton de Tude et Lavalette – juin 2021

VAL-DE-NOUÈRE
Isabelle MOUFFLET

52 ans
Demeurant à Vindelle
Mariée, 2 enfants

Parcours professionnel

  • Commerçante à Angoulême

Parcours politique

  • De 2008 à 2014 : Adjointe au maire de Vindelle
  • De 2014 à 2020 : Conseillère municipale de Vindelle
  • Depuis 2020 : Maire de Vindelle
  • Depuis 2020 : Vice Présidente de Grand Angoulême
Michel GERMANEAU

56 ans
Demeurant à Linars
Divorcé, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Tourneur, contrôleur, technicien caractérisation

Parcours politique 

  • De 2001 à 2008 : Conseiller municipal de Linars
  • Depuis 2008 : Maire de Linars
  • De 2010 à 2017 : Vice Président de Grand Angoulême

Les 20 et 27 juin prochains, vous allez renouveler les élus qui siègent au Département. C’est une élection importante au regard de la crise sanitaire et économique que notre pays traverse, mais aussi pour notre démocratie. C’est dans ce contexte difficile que nous avons décidé de proposer nos candidatures pour devenir demain, vos conseillers départementaux du canton Val de Nouère.

Notre engagement sera sans faille avec pour seule ambition : agir au service de notre canton et de notre département. Nous sommes attachés à des valeurs simples : efficacité, proximité, sincérité, justice.

Isabelle MOUFFLET et Michel GERMANEAU

Suivez-nous sur Facebook : Isabelle Moufflet & Michel Germaneau – Canton Val de Nouère 

VAL-DE-TARDOIRE
Michaël CANIT

46 ans
Demeurant à Grassac
Marié, 2 enfants

Parcours professionnel 

  • Technicien territorial dans le domaine de l’environnement
  • Depuis 2018 : Gestionnaire du domaine public routier  en charge des questions environnementales

Parcours politique 

  • Depuis 2014 : Maire de Saint Sornin
Marie PRAGOUT

41 ans
Demeurant à Yvrac et Malleyrand
En couple, 3 enfants

Parcours professionnel 

  • Traductrice-interprète au ministère de l’Intérieur ds le cadre de la Présidence française de l’UE (Paris, 2008-2009)
  • Journaliste pigiste de presse écrite spécialisée dans les politiques sociales et médico-sociales, l’habitat et l’écologie
  • Rédactrice de communication éditoriale internationale à France Telecom Orange (Paris, 2009-2011)
  • Rédactrice de presse, www.generationcare.fr  (2011-2013)
  • Journaliste puis rédactrice en chef du Journal du médecin coordinateur (2013-2016)
  • Journaliste pigiste dans la presse nationale et/ou spécialisée : La Revue dessinée, Topo, La maison écologique, L’âge de fer, Le journal minimal etc. (Charente, 2018-aujourd’hui)

Parcours politique 

  • Depuis 2020 : Conseillère municipale d’Yvrac et Malleyrand

J’ai le territoire Val de Tardoire dans le sang. Homme des missions, engagé et passionné. L’intérêt général est mon ADN, la bienveillance envers les autres mon quotidien.
Vivre la Charente pour vous et avec vous, c’est mon engagement.
Michaël CANIT 

L’amélioration de nos conditions de vie, de notre environnement et de la biodiversité ne doit pas reposer sur les seules épaules des citoyennes et citoyens. Les institutions doivent en être garantes, pour l’avenir de nos enfants. En tant que journaliste spécialisée dans les politiques sociales et médico sociales et dans l’habitat, mon expertise est en adéquation précise avec les missions publiques du département. Certains départements sont pionniers et innovants en matière d’accès à l’emploi, de protection de l’enfance, de politique de rénovation énergétique des logements, d’accompagnement des agriculteurs vers la transition écologique. Je m’inspirerai de ces réussites pour les impulser à l’échelle de la Charente.
Marie PRAGOUT 

ANGOULÊME-1
Hélène GINGAST
Patrick MARDIKIAN
ANGOULÊME-2
Béatrice PAILLER
Jacques NICOLAS
ANGOULÊME-3
Alexia PORTAL
Christophe DUHOUX
BOËME-ÉCHELLE
Célia HÉLION
Michel CARTERET
BOIXE-ET-MANSLOIS
Nicole BONNEFOY
Pierre-Hermann MUGNIER
CHARENTE-BONNIEURE
Sandrine PRÉCIGOUT
Fabrice POINT
CHARENTE-CHAMPAGNE
Claudy VOUHÉ
Laurent RATAT
CHARENTE-NORD
Agnès BAUDRILLART
Geoffroy DUDOUIT
CHARENTE-SUD
Nadine RISSER
Jacques MERCIER
CHARENTE-VIENNE
Jeanine DUREPAIRE
Philippe BOUTY
COGNAC-1
Marianne REYNAUD
Noé BRUNA
COGNAC-2
Marilyne PODTIAGUINE
Mehdi CHAOUA
GOND-PONTOUVRE
Maryline VINET
Thibaut SIMONIN
JARNAC
Stéphanie PAYEN
Jérôme ROYER
LA COURONNE
Fabienne GODICHAUD
Jean-François DAURÉ
TOUVRE-ET-BRACONNE
Fatna ZIAD
Michel BUISSON
TUDE-ET-LAVALETTE
Nelly VERGEZ
Patrick GALLES
VAL-DE-NOUÈRE
Isabelle MOUFFLET
Michel GERMANEAU
VAL-DE-TARDOIRE
Michaël CANIT
Marie PRAGOUT

Charte éthique

S’engager pour la justice sociale, l’écologie et le renouveau démocratique

Parce qu’il faut impulser un nouveau souffle pour le département de la Charente et qu’il est impératif de renouveler en profondeur la pratique de la gestion départementale, l’équipe « Vivons la Charente » a décidé de mettre en place une charte éthique qui fixe un certain nombre de règles de comportement et de fonctionnement de la future équipe départementale.

Read More

1. Pour en finir avec le cumul des mandats exécutifs

  • Le ou la Président-e du conseil départemental s’engage à ne pas cumuler plus d’une fonction exécutive.

2. Pour avoir des représentants formés et compétents

  • Les candidats élus au département s’engagent à mettre en place et à suivre un plan de formation sur l’élaboration et le contrôle du budget ainsi que sur des thématiques plus spécifiques selon leurs commissions

3. Pour en finir avec les conflits d’intérêts et garantir l’impartialité des décisions

  • Mise en ligne des déclarations d’intérêts, des tableaux des indemnités des élus, des représentants du département dans les différentes structures
  • Mise en place d’une commission indépendante qui étudiera en début de mandat les conflits d’intérêts de chacun puis en informera le conseil départemental (les élus s’engagent à prévenir cette commission de tout changement de leur situation)
  • Nous garantirons la transparence sur les critères d’attribution des subventions aux associations.

4. Pour réactiver l’engagement citoyen

  • Mise en place d’un conseil consultatif citoyen

5. Pour garantir la probité des élus

  • Retrait des fonctions exécutives et de délégations d’un élu qui a fait l’objet d’une condamnation définitive pour un délit d’atteinte à la probité.

6. Pour une plus grande transparence dans le choix des organismes financiers

  • Pour les emprunts du département, les élus s’engagent à considérer la transparence des organismes prêteurs comme un critère de son choix.

Les signataires : BAUDRILLART Agnès, BONNEFOY Nicole, BOUTY Philippe, BRUNA Noé, BUISSON Michel, CANIT Michaël, CARTERET Michel, CHAOUA Mehdi, DAURE Jean-François, DUDOUIT Geoffroy, DUHOUX Christophe, DUREPAIRE Jeanine, GALLES Patrick, GERMANEAU Michel, GINGAST Hélène, GODICHAUD Fabienne, HELION Celia, REYNAUD Marianne, MARDIKIAN Patrick, MERCIER Jacques, MOUFFLET Isabelle, MUGNIER Pierre-Hermann, NICOLAS Jacques, PAILLER Béatrice, PAYEN Stéphanie, PODTIAGUINE Marilyne, POINT Fabrice, PORTAL Alexia, PRAGOUT Marie, PRECIGOUT Sandrine, RATAT Laurent, RISSER Nadine, ROYER Jérôme, SIMONIN Thibaut, VERGEZ Nelly, VINET Maryline, VOUET Claudy, ZIAD Fatna

Contact

Elément essentiel de vitalité démocratique, le dialogue citoyen contribue à ranimer et à vivifier la parole individuelle et collective. ” Vivons la Charente”  a choisi d’en faire la boussole de son action et souhaite à l’avenir, expérimenter des démarches innovantes de participation citoyenne parce que nous sommes convaincus que grâce à cette nouvelle approche, les politiques publiques départementales seront assises sur des bases concrètes, solides et efficaces qui permettront d’agir mieux dans le sens des priorités que les Charentais auront contribué à définir. Aussi, votre avis quant aux objectifs et aux engagements que nous formulons dans le cadre des élections de juin 2021 nous intéresse, vos idées d’actions également.
N’hésitez pas ! Laissez ici vos messages, vos idées, nous y répondrons.
L’équipe “Vivons la Charente”

    JE M'IMPLIQUE


    Nous contacter :

    vivonslacharente@gmail.com

    © Vivons la Charente – La Gauche Unie 2021

    Read More

    Mentions légales

    Directeur de la publication : Philippe BOUTY
    Hébergeur : Infomaniak

    Politique de confidentialité

    Données personnelles
    Aucune information personnelle n’est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Nous n’utilisons aucun cookie susceptible de vous identifier ou de vous suivre.

    Réseaux sociaux
    Ce site fournit, sur demande, des outils de partage social. Votre contribution, une fois validée, sera liée à votre identité d’utilisateur du réseau social et deviendra publique, ce qui est susceptible de révéler votre opinion politique, réelle ou supposée. Nous vous invitons à régler en conséquence vos paramètres de confidentialité : Facebook, Instagram.

    Vos droits sur les données vous concernant
    Vous pouvez accéder et obtenir copie des données vous concernant, vous opposer au traitement de ces données, les faire rectifier ou les faire effacer. Vous disposez également d’un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour exercer vos droits, contactez le responsable de la protection des données à vivonslacharente@gmail.com.